Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 00:00

 Et, dès le printemps clair, si quelque tronc ardent
Etage auprès de lui ses branches graduées,
Vite il l'assaille et mord son écorce embriquée
Avec l'acharnement d'un million de dents.

Humble et caché jadis sous la terre âpre et nue,
Son travail aujourd'hui se fait dominateur,
Il s'adjuge l'élan et bientôt la hauteur
De l'arbre qu'il étreint pour monter jusqu'aux nues.

Il frémit de lumière et s'exalte de vent,
Sa force est devenue ardente et fraternelle,
Son feuillage léger comme un vêtement d'ailes
Le soulève, le porte et le pousse en avant.
Émile VERHAEREN

Bonne fête Isabelle

Partager cet article

Repost 0
Published by B.poupouil - dans poesie
commenter cet article

commentaires

la varlope 27/02/2007 09:50

Coucou Béatrice merci pour tes gentils compliments aujourd’hui je suis HS avec39° de fievre je passe vite gros bisous Amitiés André

la varlope 25/02/2007 10:04

Coucou Beatrice merci pour tes compliments, une coiffeuse a toujours était un meuble indispensable pour vous mesdames. Un bon dimanche Béatrice gros bisous Amitiés André

jupiter 23/02/2007 10:28

lierre au combien attachant
lierre si présent
lierre nourriture pour nos oiseaux
Poison pour les humains
étreinte mortelle pour les abres.
destructeur de façades

je t'aime bien pourtant.


bises
jupi

Christian 23/02/2007 09:01

Bonjour Béatrice,
Un très bel ensemble et une superbe photo !
J'en ai aussi protographié dimanche dernier.
Bises et bonne journée,
Christian

francoise dOléron 23/02/2007 07:04

Bonne journée de Vendredi

Françoise